Les règles à connaître pour bien aménager une salle de bains

Les  règles à connaître pour bien aménager une salle de bains

Il faut prendre en compte de nombreux détails pour un aménagement de salle de bains impeccable. Superficie, douche ou baignoire, lavabo ou double vasque, rangements…
La salle de bains idéale existe dans vos rêves. Vous souhaitez créer l’espace de détente parfais, qui fera votre joie du matin au soir et pâlir de jalousie tous vos amis… Avant de vous lancer, quelques précautions s’imposent.
 

  1. Où placer dans l’idéale la salle de bains dans votre maison ?

Elle doit se trouver près des chambres et dans L’idéal, il serait  de disposer d’au moins une salle de bains avec baignoire si vos enfants ont moins d’une quinzaine d’années et d’une douche s’ils ont plus. Si votre  famille est constituée de plus de 4 personnes, il est utile d’avoir en plus une salle d’eau indépendante, partagée par tous ou qui s’ouvre éventuellement directement dans la chambre des parents, à leur usage exclusif.
Techniquement, l’emplacement de la salle de bains va dépendre de l’emplacement des descentes d’évacuations. Les équipements lavabo, baignoire, douche ou WC doivent s’évacuer en pente naturelle a raison de 1 à 2 cm/m jusqu’aux descentes. Concrètement, vous ne pourrez donc pas éloigner la salle de bains de plus de 10 m de l’emplacement de ces descentes.
 

  1. La dimension de votre salle de bains idéale ?

Pour une seule salle de bains familiale, il vous faut une surface d’au moins 5 m² pour intégrer : une baignoire de 180 x 80 cm minimum, une double vasque de 120 cm et une douche supplémentaire d’au moins 80 x 80 cm. Pour une petite salle d’eau attachée à la chambre des parents, où en supplément d’une salle de bains plus spacieuse, 3 m² peuvent suffire pour accueillir une belle douche a l’italienne de 80 x 120 cm et une vasque de 80 cm de large avec une simple vasque.
Vous pouvez aussi ‘intégrer en plus un WC. Si vous disposez déjà d’un WC séparé, celui de la salle de bains, sera un complément apprécié dans les familles de 4 et plus. Cet équipement occupe environ un rectangle de 60 x 100 cm lorsqu’il s’intègre à la salle de bains et 80 x 120 s’il est séparé.
 

  1. Choisir une douche dans la salle de bains

La douche à l’italienne sera appréciée, mais aussi très pratique. En rénovation, dans les habitations anciennes, il est parfois difficile d’intégrer de manière élégante un bac à douche parfaitement  dans une pièce dont les angles ne le sont pas ! Au contraire, le panneau étanche à carreler, qui constitue le support de la douche à l’italienne, se recoupe à loisir et prend la forme que vous souhaitez. Une marche de 10/15 cm est souvent  nécessaire pour intégrer le siphon, le panneau étanche et le carrelage.
La paroi de douche est un élément d’une très grande  importance. Esthétiquement, elle  prendra une place primordiale dans la pièce. D’un point de vue pratique elle vous permettra de bien profiter de la douche sans inonder la pièce. Techniquement c’est un équipement qui subit de nombreuses sollicitations : eau calcaire, ouvertures, fermetures, nettoyage… c’est pour cela que nous vous conseillons de pas vous retourner vers des produits début de gamme même si leur tarifs vous semblent intéressants.
La robinetterie, et en premier lieu la colonne de douche, installée dans une baignoire ou dans une douche doit être équipée d’un robinet thermostatique qui la positionne directement sur  la température idéale.
Le sèche serviette sera indispensable dans votre salle de bain, et répondra à vos attentes d’une façon esthétique mais aussi vous apportera la chaleur désirée. Si nous comptons en général 100W de puissance de chauffage par m², n’hésitez pas à dépasser quelque peu cette formule car une fois qu’il est recouvert de serviettes humides, la sèche serviette perd non seulement de son design, mais aussi de son efficacité. Certains modèles intègrent en plus un soufflant qui permet de chauffer efficacement et rapidement la pièce.
 

  1. La buanderie

Un espace buanderie peut aussi venir s’intégrer à la salle de bains. Un lave-linge occupe théoriquement un carré de 60 x 60 cm. En pratique, les alimentations et l’évacuation qui se trouvent à l’arrière prennent de la place. Il faut aussi compter avec tous les rangements dont vous avez besoin tout autour pour accueillir le panier à linge sale, les produits, le fer à repasser… Notre conseil est de consacrer un placard de 80 cm de profondeur par 120 cm de large pour être confortable.
 

  1. Les accessoires qui changent tout…

Sonorisation : que ce soit pour diffuser une petite musique relaxante à l’heure du bain ou les infos du matin, pensez à installer une enceinte intégrée dans le plafond au-dessus de la douche ou de la baignoire. Vous pouvez la raccorder à un Smartphone via un câble encastré jusqu’à un dock d’accueil ou en Bluetooth.
Le miroir chauffant : histoire qu’il ne soit pas embué justement au moment où vous en avez le plus besoin.
Les prises de courant: Il faut plusieurs prises autour du plan de toilette et positionnez les à bonne distance des éclaboussures, dissimulés dans le meuble tiroir par exemple.
L’éclairage : l’idéal est d’installer deux éclairages indépendants. Le premier se trouve autour du miroir, de préférence de chaque côté et au-dessus, façon loge d’artiste. Il sera puissant pour vous permettre de bien vous voir pour vous raser ou vous maquiller. Le deuxième peut être encastré dans le faux plafond et doit pouvoir diffuser une lumière plus tamisée et plus propice à la relaxation dans un bain chaud.
 

Quelques conseils :

La salle de bains évolue et avec elle les éléments qui la composent. Aujourd’hui, la salle de bains  est considérée comme une pièce essentielle du bien être. Voici ce qu’il faut savoir pour aménager sa salle de bains en appartement ou maison.
 

  1. L’encombrement des accessoires de bain

  • Le bac à douche de 70×70 cm ne se fait quasiment plus. Le standard est aujourd’hui de 90×90 cm.
  • Le lavabo prend désormais place sur un vrai plan de toilette qui fait 60 cm de profondeur, offrant ainsi la possibilité d’avoir bien des choses (brosses à dents, produits de toilette…) sous la main.
  • L’espace consacré aux WC est de 80 cm en largeur et de 130 cm en longueur.

 

  1. Les tailles des baignoires

  • De la baignoire de 170×70 cm, nous sommes passés au modèle supérieur qui fait 180×80 cm, parfois plus notamment pour une baignoire à forme irrégulière ou une baignoire d’angle. Ainsi, les dimensions standards d’une baignoire d’angle sont de 130×130 cm, mais on en trouve aussi qui font 150×150 cm ou encore 100×150 cm.

 

  1. L’éclairage

  • Vous devez disposer d’une lumière puissante pour éclairer votre visage mais attention, cette lumière ne doit pas être agressive et éblouir. Les lampes halogènes sont conseillées car elles restituent bien la lumière naturelle. Disposez les sources d’éclairage, ni trop haut pour éviter d’accentuer les cernes, ni trop bas pour ne pas allonger le nez. L’idéal est autour du miroir.
  • L’éclairage global avec un plafonnier peut suffit mais si toutefois votre salle de bains est équipée d’un faux-plafond, opter pour les spots encastrés.

 

  1. Les distances entre les différents éléments

Pour faciliter les déplacements, il est important de respecter certaines distances entre les différents éléments. Devant votre baignoire, vous devez disposer d’au moins 55 cm pour circuler et vous accroupir sans heurter le mur. Mais 105 cm seront plus confortable pour bénéficier d’un recul suffisant, profiter de l’espace ou circuler à deux en même temps. Devant un lavabo ou une douche, il convient d’avoir un espace de 70 cm. Devant des toilettes, 60 cm suffisent.
 

  1. Les règles de sécurité électrique

Il est impératif de respecter les règles de sécurité pour éviter tout accident. La norme NF C 15-100 est très stricte et elle définit autour de la baignoire ou de la douche quatre volumes dans lesquels les appareils sont admis ou non, en fonction de leur indice de protection (IP) et de leur classe de protection (de I à III).
– Volume 0 (dans la baignoire) : vous ne pouvez installer que des éclairages de très basse tension (12V), à condition que le transformateur soit en dehors du volume 2.
– Volume 1 (au-dessus du fond de la baignoire jusqu’à 2,25 m) : il est possible d’installer un chauffe-eau instantané ou un chauffe-eau à accumulation en position horizontale.
– Volume 2 (dans un rayon de 60 cm du volume précédent et jusqu’à 3 m du sol) : vous pouvez implanter certains appareils de chauffage, des éclairages de classe I et des prises rasoir (20 ou 50 VA).
– Volume 3 (jusqu’à 2,40 m du volume précédent et jusqu’à 2,25 m du sol) : vous pouvez installer tous les appareils de chauffage, les lave-linge ou sèche-linge ainsi que des prises de courant classique (2P+T 30 mA).
Un autre dispositif de sécurité, appelé “liaison équipotentielle”, consiste à relier entre eux par un conducteur tous les éléments métalliques de la pièce : baignoire, tuyauterie, luminaires… Vous évitez ainsi de maintenir entre deux éléments une différence de potentiel et le risque de ressentir une électrisation si vous les touchez en même temps.
 
Les  règles à connaître pour bien aménager votre  salle de bains par RobinetandCO
 

Tagués avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*